March 02, 2013 at 13:49 PM EST
TransCanada : Publication du projet de déclaration complémentaire sur l'impact environnemental de Keystone XL

WASHINGTON, D.C.--(Marketwire - 4 mars 2013) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) ("TransCanada") a salué aujourd'hui, la publication du projet de déclaration complémentaire sur l'impact environnemental (DSEI) de Keystone XL par le Département d'Etat américain (DOS). La société demeure fermement résolue à obtenir l'autorisation de construire et d'exploiter en toute sécurité cet oléoduc, et continuera à s'impliquer dans ce processus tandis que le DOS entre dans sa phase finale d'examen du projet.

Alors que TransCanada examine encore la DSEI, elle s'appuie sur plus de 10 000 pages d'évaluations de Keystone XL déjà rédigées. La DSEI mentionne encore qu'"il n'y aurait aucun impact majeur sur la plupart des ressources bordant le tracé proposé pour le projet." Elle précise que Keystone XL n'entraînerait aucune "modification substantielle des émissions mondiales de gaz à effet de serre" et que celui-ci est "peu probable de présenter un impact important sur le taux de développement des sables bitumineux, ou sur la quantité de pétrole brut lourd raffiné dans la région du golfe du Mexique." Enfin, il a également mentionné que "le refus d'un permis présidentiel entraînerait probablement la prise de mesures par d'autres entreprises présentes sur le marché du pétrole américain (et mondial), telles que l'utilisation de modes de transport alternatifs pour les bruts de WCSB et de Bakken."

"Achever le projet de déclaration complémentaire sur l'impact environnemental de Keystone XL est une étape importante vers l'obtention d'un permis présidentiel pour ce projet d'infrastructure énergétique essentiel", a déclaré Russ Girling, président etchef de la direction générale de TransCanada. "Personne n'a plus grand intérêt que TransCanada à veiller à ce que Keystone XL fonctionne en toute sécurité, et plus de quatre années d'études approfondies et d'évaluations environnementales démontrent le soin et l'attention que nous avons fournis pour nous assurer qu'il s'agit de l'oléoduc le plus sécuritaire jamais construit à ce jour aux Etats-Unis."

La déclaration finale sur l'impact environnemental (FEIS) d'août 2011 précisait en outre que TransCanada a également convenu d'adopter pour cet oléoduc 57 mesures de sécurité particulières élaborées par le régulateur fédéral américain de sécurité des oléoducs (PHMSA), et accordait à l'oléoduc "un degré de sécurité supérieur à tout autre système d'oléoduc national habituellement construit dans le respect de la législation actuelle." Ces 57 conditions comprennent l'enfouissement de la conduite à un minimum de quatre pieds au-dessous de la surface du sol, l'augmentation de la fréquence des inspections de l'oléoduc et un plus grand nombre de vannes télécommandées pouvant arrêter celui-ci en quelques minutes.

Tout au long de l'année 2012, TransCanada a complété le processus mis en place par l'Etat du Nebraska et le Département de la qualité environnementale du Nebraska pour développer une nouvelle route à travers le Nebraska, évitant la zone de Sandhills et minimisant les impacts potentiels sur d'autres caractéristiques environnementales sensibles de cet état. Le tracé révisé a été approuvé en janvier 2013 par le gouverneur Dave Heineman.

L'oléoduc Keystone déjà mis en place par TransCanada a livré de façon fiable et sécurisée plus de 389 millions de barils de pétrole brut depuis le Canada jusqu'aux marchés des raffineries du Mid Westt américain, depuis sa mise en service en juillet 2010.

Keystone XL emploiera directement 9 000 personnes au cours des deux années de sa construction. Une fois achevé, il génèrera plusieurs millions de dollars en recettes fiscales pour les collectivités locales situées le long du tracé de l'oléoduc et transportera jusqu'à 830 000 barils par jour de pétrole brut canadien et américain qui pourront remplacer le pétrole plus cher importé de pays tels que le Venezuela, l'Arabie saoudite, le Nigeria et l'Irak. En outre, TransCanada a commencé en août la construction des 780 kilomètres (485 milles) du projet d'oléoduc Gulf Coast, qui s'étend de Cushing, en Oklahoma, jusqu'à Nederland, au Texas. Ce projet de 2,3 milliards de dollars est terminé à plus de la moitié et a employé directement 4 000 travailleurs qualifiés américains.

Ensemble, les projets d'oléoducs Keystone XL et Gulf Coast apporteront environ 7,6 milliards de dollars aux Etats-Unis, soutiendront directement les 20 000 emplois nécessaires à la construction et à la fabrication, et renforceront la sécurité énergétique de l'Amérique en fournissant les raffineries du Mid West américain et les plateformes de raffinage du golfe du Mexique en pétrole canadien et américain, afin de remplacer le brut provenant des autres pays et régions.

"Les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'énergie et de l'Agence américaine d'information sur l'énergie indiquent que les Etats-Unis continueront d'importer de 3,5 à 7 millions de barils de pétrole par jour afin de satisfaire leurs besoins intérieurs jusqu'en 2035 et au-delà", a ajouté M. Girling. "Il est logique que ce pétrole provienne d'un voisin stable et démocratique tel que le Canada, qui partage des valeurs communes et une économie intégrée avec les Etats-Unis."

"Le président Obama et d'autres personnes ont parlé de l'importance de la transition vers une économie moins intensivement basée sur le carbone, et nous approuvons cette vision. TransCanada a investi plus de 5 milliards de dollars dans les énergies moins polluantes au cours des dernières années, mais nous savons aussi qu'une transition complète vers les énergies renouvelables prendra plusieurs décennies", a conclu M. Girling.

Les faits montrent également que Keystone XL est le moyen le plus sécuritaire et le plus écologique de livrer le pétrole demandé par les raffineries et les consommateurs pour alimenter notre économie, nos entreprises, nos foyers et maintenir notre qualité de vie.

Aujourd'hui, la production de sables bitumeux représente environ un millième des émissions mondiales de gaz à effet de serre. De plus, les performances environnementales associées à la production de sables bitumineux continuent de s'améliorer, et les producteurs ont réduit de 26 % les émissions par baril depuis 1990. Les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixés par le Canada sont comparables à ceux établis par les Etats-Unis. Le gouvernement fédéral canadien s'est engagé à éliminer progressivement toutes les centrales au charbon si elles ne sont pas en mesure de répondre aux nouvelles réglementations et normes. L'Alberta, où se situent les sables bitumineux, a été la première juridiction enAmérique du Nord à introduire une taxe carbone à l'intention des industries polluantes, et le gouvernement provincial a déjà collecté 312 millions de dollars pour financer la recherche environnementale axée sur la réduction des impacts liés aux émissions de gaz à effet de serre.

Keystone XL est l'oléoduc transfrontalier le plus étudié à avoir jamais été proposé. TransCanada continue de croire qu'il reste dans l'intérêt national de l'Amérique d'approuver un oléoduc qui permettra d'améliorer la sécurité énergétique américaine, de fournir des milliers d'emplois décents et de générer des bénéfices économiques supplémentaires, tout en présentant un impact minimal sur l'environnement.

Forte de plus de 60 ans d'expérience, la société TransCanada est un chef de file de la mise en valeur responsable et de l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, y compris des gazoducs et des oléoducs ainsi que des installations de stockage de gaz et de production d'électricité. TransCanada exploite un réseau de gazoducs qui s'étend sur plus de 68 500 kilomètres (42 500 milles), exploitant presque tous les grands bassins d'approvisionnement gazier d'Amérique du Nord. TransCanada est un des plus importants fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz d'environ 400 milliards de pieds cubes. Productrice d'énergie indépendante en expansion, la société TransCanada possède plus de 11 800 mégawatts de production d'énergie au Canada et aux Etats-Unis, ou en détient une participation. TransCanada procède au développement de l'un des plus importants réseaux de transport de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Pour plus de précisions, veuillez consulter le site http://www.transcanada.com ou suivre la société sur Twitter @TransCanada ou à l'adresse http://blog.transcanada.com.

INFORMATIONS PROSPECTIVES

Le présent communiqué de presse peut contenir certaines informations prospectives qui sont assujetties à des incertitudes et à des risques importants. Les mots "anticiper", "s'attendre à", "pourrait" ou autres termes similaires sont utilisés pour identifier ces informations prospectives. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres et investisseurs éventuels de TransCanada des informations relatives à TransCanada et ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et des perspectives financières et opérationnelles futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives. La société TransCanada n'est aucunement tenue d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, à moins que les lois ne l'exigent. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses présentées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez vous reporter au rapport de gestion de TransCanada déposé le 13 février 2013, sous le profil de TransCanada sur le site de SEDAR (http://www.sedar.com/) et à d'autres rapports déposés par TransCanada auprès des organismes de réglementation boursière du Canada et de la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis.

Contact:

TransCanada

Personne-ressource auprès des médias :

Shawn Howard/Grady Semmens

403.920.7859 or 800.608.7859

TransCanada

Personne-ressource auprès des analystes et investisseurs :

David Moneta/Lee Evans

403.920.7911 or 800.361.6522

www.transcanada.com

Stock Market XML and JSON Data API provided by FinancialContent Services, Inc.
Nasdaq quotes delayed at least 15 minutes, all others at least 20 minutes.
Markets are closed on certain holidays. Stock Market Holiday List
By accessing this page, you agree to the following
Privacy Policy and Terms and Conditions.
Press Release Service provided by PRConnect.
Stock quotes supplied by Six Financial
Postage Rates Bots go here