January 28, 2013 at 15:49 PM EST
Stornoway présente une optimisation de la conception de la mine Renard et de l'estimation des coûts

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 28 jan. 2013) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) est heureuse d'annoncer l'achèvement d'un exercice d'optimisation de la conception de la mine ("étude d'optimisation") et de ses coûts à l'égard du projet diamantifère Renard, projet minier en développement détenu en propriété exclusive par Stornoway et situé dans le centre-nord du Québec. L'étude d'optimisation intègre certaines améliorations à la conception effectuées depuis la parution de l'étude de faisabilité du projet en novembre 2011 ("étude de faisabilité"), y compris le report de l'accès par puits pour la mine souterraine ainsi qu'une modification de la séquence des opérations minières souterraines et de la conception des points de soutirage. En raison de ces modifications apportées à la conception, les estimations des coûts en capital et des coûts opérationnels du projet ont été mises à jour et un calendrier de production révisé a été établi. L'étude d'optimisation comporte également un calendrier de développement du projet mis à jour et un modèle financier intégrant, entre autres, les modalités de la "convention Mecheshoo" conclue en mars 2012 avec la Nation crie de Mistissini, le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) et l'Administration Régionale Crie, et l'entente de financement du chemin minier du projet Renard conclue en novembre 2012 avec le gouvernement du Québec. Les faits saillants de l'étude d'optimisation sont les suivants :

/T/

-- Des coûts en capital initiaux révisés de 752 M$ CA, y compris les

éventualités, sur la base des données d'octobre 2012, soit une réduction

de 50 M$ CA par rapport à l'estimation précédente qui s'exprimait sur la

base de juin 2011.

-- Des coûts opérationnels révisés s'établissant en moyenne à 57,63 $

CA/tonne (76,63 $ CA/carat) sur la durée de vie de la mine sur la base

des données d'octobre 2012, soit une augmentation de 2,92 $ CA/tonne par

rapport à l'estimation précédente.

-- Des estimations de référence d'une valeur actualisée nette ("VAN") de

683 M$ CA selon un taux d'actualisation de 7 % et d'un taux de rendement

interne ("TRI") de 20,3 % avant impôts et droits miniers, et de 391 M$

CA et de 16,3 % après impôts et droits miniers, toutes des améliorations

par rapport aux estimations précédentes.

-- Une durée de vie de la mine de 11 ans d'après les réserves et une

production de diamants s'établissant en moyenne à 1,6 million de carats

par année sur la durée de vie de la mine; des produits nets des

activités ordinaires, en dollars constants, de 4 046 M$ CA et une marge

opérationnelle au comptant de 2 693 M$ CA (67 % en comparaison de 68 %

dans l'estimation précédente).

/T/

Matt Manson, président et chef de la direction, a déclaré : "L'étude d'optimisation présentée aujourd'hui confirme un projet robuste entraînant des flux de trésorerie solides. Depuis la parution de l'étude de faisabilité du projet, nous avons été en mesure d'abaisser nos estimations des coûts en capital initiaux, ce qui aura seulement des répercussions mineures sur les coûts opérationnels du projet. Nous sommes particulièrement satisfaits que le projet ait réussi à absorber ces types d'ajustements à la conception de l'étude de faisabilité ainsi que les ententes d'exploitation qui peuvent avoir des incidences négatives sur la valeur d'un projet. Le report du puits a été réalisé sans compromettre le développement futur des importantes ressources du projet, et les améliorations apportées à la séquence des opérations minières souterraines permettent d'avoir une plus grande confiance dans les paramètres d'exploitation portant sur cette partie critique du plan de mine global. Avec notre bail minier et le certificat d'autorisation du gouvernement du Québec en main ainsi que le chemin minier du projet Renard en construction, nous pouvons maintenant aller de l'avant en mettant la touche finale à nos arrangements de financement pour le projet et en entreprenant la construction du projet au cours du troisième trimestre de cette année."

L'étude d'optimisation établit les réserves minérales probables du projet à 17,9 millions de carats (23.8 millions de tonnes à 75 carats par cent tonnes), soit une réduction de 0,1 million de carats compte tenu des estimations modifiées de la dilution minière et du taux de récupération du minerai. La nouvelle étude n'intègre aucun changement aux ressources minérales déterminées conformément au Règlement 43-101 du projet et n'inclut pas les résultats du programme d'échantillonnage en vrac en cours sur la kimberlite Renard 65. En tenant compte de Renard 65, le projet contient 17,5 millions de carats (31.1 millions de tonnes à 56 carats par cent tonnes) de ressources minérales présumées, dont la plupart sont situées au sein de l'enveloppe des infrastructures planifiées de la mine. Etant donné que les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont pas démontré de rentabilité économique, celles-ci n'ont pas été intégrées dans le plan minier de l'étude d'optimisation, conformément aux normes canadiennes de présentation de l'information. Cependant, la conception du projet, la capacité de l'aire de confinement de kimberlite usinée, les permis et le bail minier envisagent l'exploitation minière éventuelle de l'ensemble des ressources minérales déterminées conformément au Règlement 43-101 pendant une durée de vie prolongée de la mine. Outre les ressources minérales, 23.5 à 48.5 millions de carats de potentiel d'exploration supplémentaire hors ressources (55,1 à 75,5 millions de tonnes à une teneur variant de 23 à 188 carats par cent tonnes) ont été estimés jusqu'à une profondeur de 775 mètres, en dessous de laquelle chaque kimberlite demeure ouverte. Nous avisons ici nos lecteurs que le tonnage et la teneur de tel potentiel d'exploration supplémentaire sont de nature conceptuelle, qu'il n'y a pas eu suffisamment de travaux pour définir des ressources minérales et que rien ne prouve que des travaux d'exploration plus poussés permettront de convertir cette cible en ressource minérale.

Modifications importantes apportées à l'étude de faisabilité de novembre 2011

L'étude de faisabilité comprenait à la fois un accès par rampe et par puits pour la mine souterraine Renard. Le fonçage du puits sera désormais reporté à plus tard pendant la durée de vie de la mine et la mine souterraine sera donc accessible uniquement par rampe. Cet accès sera développé jusqu'à une profondeur de 610 mètres ce qui est suffisant pour extraire toutes les réserves minérales et les ressources minérales présumées. Cet accès souterrain sera élargi pour permettre d'atteindre le taux de production prévu de 6 000 tonnes de minerai par jour. Le minerai sera transporté à la surface par des camions de 60 tonnes, grâce à une plus grande capacité de ventilation de la rampe et à des installations d'entretien en surface plus grandes qui permettront d'accueillir un plus grand nombre de camions. La capacité de l'usine demeure à 6 000 tonnes par jour (2,2 millions de tonnes par année) et pourrait être augmentée à 7 000 tonnes par jour (2,6 millions de tonnes par année). Les besoins en électricité devraient s'établir en moyenne à 12,2 MW pendant l'exploitation et devraient être fournis sur place par une production d'électricité au diesel.

La production de diamants au cours de la première et de la deuxième année proviendra en grande partie de la fosse à ciel ouvert de Renard 2/3. La production de diamants provenant de la mine souterraine commencera au cours de la deuxième année. Comme il est prévu dans l'étude de faisabilité, le minerai souterrain sera extrait au moyen de la méthode d'abattage par forage longs trous chambre-magasins (blast-hole shrinkage) sur des niveaux de développement situés à 250 mètres, 430 mètres et 610 mètres, en utilisant du remblai résiduel provenant de la surface. L'étude d'optimisation comporte une conception améliorée des points de soutirage et une séquence des opérations minières par panneaux retraités (panel-retreat sequence) afin de s'assurer d'une meilleure stabilité géomécanique et pour atténuer l'effet de d'effondrement naturel imprévu. L'analyse numérique de la fragmentation par dynamitage et la modélisation de l'écoulement du minerai pendant le soutirage ont été effectuées en utilisant le logiciel REBOP(MC), ce qui a donné lieu à une légère augmentation de l'estimation globale de la dilution du minerai et à une légère réduction de l'estimation du taux de récupération du minerai.

Aucune modification n'a été apportée aux hypothèses figurant dans l'étude de faisabilité en ce qui a trait au prix du diamant, au taux de change ou aux coûts de commercialisation. Le coût du carburant diesel est fondé sur un prix du pétrole présumé de 95 $ US le baril comparativement au prix antérieur de 90 $ US le baril.

L'étude d'optimisation intègre les répercussions d'une entente-cadre conclue entre Stornoway et le ministère des Transports, le ministère des Ressources naturelles et le ministère des Finances et de l'Economie ("MFE") du Québec visant la réalisation du prolongement de la route 167 et du chemin minier du projet Renard, et d'une entente de financement révisée entre Stornoway et le MFE (communiqués de presse de Stornoway datés du 15 et du 30 novembre 2012). L'étude d'optimisation suppose des coûts de 78 M$ (après indexation) pour Stornoway pour réaliser la construction du chemin minier. Le prêt accordé à Stornoway par le MFE en vue de financer le chemin minier du projet Renard est en deux tranches; une tranche de 77 M$ à 3,35 % et, si nécessaire, une tranche additionnelle de 7,7 M$ à 6,3 %, tous deux d'une durée de 15 ans et prévoyant que les intérêts courront à partir de janvier 2016 et que les versements du capital et des intérêts commenceront en décembre 2016. En raison de ces ententes, le nouveau calendrier de développement du projet suppose qu'un premier accès routier au site du projet sera établi d'ici le quatrième trimestre de 2013 plutôt qu'en juillet 2013, tel que prévu antérieurement. Désormais, la mise en service de l'usine devrait commencer en décembre 2015 et la production commerciale d'ici juin 2016, comparativement à juillet 2015 et janvier 2016, comme il était prévu antérieurement.

L'étude d'optimisation intègre également certaines modalités financières de la convention Mecheshoo, l'entente sur les répercussions et les avantages conclue entre Stornoway, la Nation crie de Mistissini, le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) et l'Administration Régionale Crie (communiqué de presse de Stornoway daté du 27 mars 2012). La convention Mecheshoo prévoit un mécanisme qui assurera aux parties cries des retombées à long terme sur le plan financier liées à la réussite du projet, conformément aux bonnes pratiques de l'industrie minière en matière d'engagement social.

Les résultats de l'étude d'optimisation sont présentés dans le tableau 1 ci-après.

/T/

Tableau 1 : Résultats et principales Etude de

hypothèses faisabilité de Optimisation de

novembre 2011 janvier 2013

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres Carats en réserves (M) 18,0 17,9

d'exploitation

minière

-----------------------------------------------------------

Tonnes traitées (M) 23,1 23,8

-----------------------------------------------------------

Teneur récupérée (ct/100 t) 78 75

-----------------------------------------------------------

Récupération moyenne du 83,5 % 82,9 %

minerai (%)

-----------------------------------------------------------

Dilution d'extraction 13,5 % 17,9 %

moyenne (%)

-----------------------------------------------------------

Teneur de dilution 0 0

(ct/100 t)

-----------------------------------------------------------

Taux de traitement 2,2 2,2

(Mtonnes/a)

-----------------------------------------------------------

Durée de vie de la mine 11 11

(ans)

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres de Immob. initiales 802 $ 752 $

coûts (M$ CA)(1)

-----------------------------------------------------------

Immob. sur la DVM 994 $ 1 013 $

(M$ CA)(3)

-----------------------------------------------------------

Prix du pétrole 90 $ 95 $

($ US/baril)(1)

-----------------------------------------------------------

Coûts opér. sur la DVM 54,71 $ 57,63 $

($ CA/tonne)(1)

-----------------------------------------------------------

Coûts opér. sur la DVM 70,27 $ 76,63 $

($ CA/carat)(1)

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres de Produits bruts des activ. 4 112 $ 4 268 $

produits des ord. (M$ CA)(1)

activités

ordinaires

-----------------------------------------------------------

Coûts de 2,7 % 2,7 %

commercialisation

-----------------------------------------------------------

Redevances de DIAQUEM 2,0 % 2,0 %

-----------------------------------------------------------

Marge opér. au comptant 2 677 $ 2 693 $

(M$ CA)(1)

-----------------------------------------------------------

Marge opér. en 68 % 67 %

pourcentage

-----------------------------------------------------------

Impôts, droits miniers et 571 $ 625 $

paiements aux termes de

la ERA (M$ CA)(1)

-----------------------------------------------------------

Flux de trés. nets après 1 151 $ 1 084 $

impôts (M$ CA)

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres de Renard 2 et Renard 3 182 $ 182 $

prix des ($ US/carat)

Diamants(2)

-----------------------------------------------------------

Renard 4 (US $/carat) 164 $ 164 $

-----------------------------------------------------------

Augmentation du prix des 2,5 % 2,5 %

diamants

-----------------------------------------------------------

Taux de change 1 $ CA=1 $ US 1 $ CA=1 $ US

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres de Date d'effet du calcul de 1er janvier 1er janvier

calendrier la VAN 2012 2013

-----------------------------------------------------------

Mobilisation de la 1er juillet 1er août 2013

construction (travaux 2013

préliminaires)

-----------------------------------------------------------

Début de mise en service 1er juillet 1er décembre

de l'usine 2015 2015

-----------------------------------------------------------

Déclaration de production 1er janvier 1er juin 2016

commerciale 2016

---------------------------------------------------------------------------

Paramètres VAN avant impôts à 7 % 672 $ 683 $

d'évaluation(4) (M$ CA)

-----------------------------------------------------------

TRI avant impôts 18,7 % 20,3 %

-----------------------------------------------------------

VAN après impôts à 7 % 376 $ 391 $

(M$ CA)

-----------------------------------------------------------

TRI après impôts 14,9 % 16,3 %

---------------------------------------------------------------------------

1. L'étude de faisabilité de novembre 2011 est exprimée selon les données

de juin 2011. L'optimisation de janvier 2013 est exprimée selon les

données d'octobre 2012.

2. Les prix sont exprimés selon les données de mai 2011.

3. Montants exprimés selon des données théoriques.

4. Données théoriques réduites.

/T/

Coûts en capital et coûts opérationnels

Les coûts en capital et les coûts opérationnels dans l'étude d'optimisation ont été rajustés en fonction des modifications des livrables et des calculs du matériel nécessaire découlant des changements apportés à la conception de la mine. Aucune modification n'a été effectuée aux estimations des quantités lorsqu'il n'y a pas eu de changements apportés à la conception. Le coût en capital est estimé avec une précision de -11% et +19%. Toutes les estimations de coûts ont été augmentées par rapport aux données d'octobre 2012 à partir des données antérieures de juin 2011 en appliquant les indices d'inflation du marché. Les coûts indirects, les coûts du propriétaire et les coûts pour les services IAGC ont été réévalués compte tenu des estimations révisées du calendrier, incluant les travaux préliminaires, ainsi que de la disponibilité des infrastructures. Les éventualités, les risques et les facteurs d'augmentation ont tous été réévalués.

Les coûts en capital initiaux sont maintenant estimés à 752,1 M$ CA, y compris les éventualités de 64,7 M$ CA, exprimés selon les données d'octobre 2012. Les coûts en capital sur la durée de vie de la mine, y compris l'augmentation débutant au quatrième trimestre de 2012, le chemin minier du projet Renard, l'investissement reporté et de maintien, déduction faite des crédits pour les produits des activités ordinaires avant la production et de la valeur de récupération, sont estimés à 1 012,9 M$ CA.

/T/

Tableau 2 : Estimation des coûts en Etude de Optimisation

capital(1) faisabilité de de

novembre 2011 janvier 2013

---------------------------------------------------------------------------

Préparation du site et frais généraux 22,9 $ 32,7 $

Exploitation minière 236,9 $ 151,2 $

Usine de traitement du minerai 168,4 $ 175,4 $

Services publics et infrastructures sur place 102,4 $ 114,8 $

Coûts du propriétaire 86,2 $ 94,7 $

Pièces de rechange, remplissage, outils 10,2 $ 7,1 $

Services IAGC 45,0 $ 47,9 $

Coûts indirects de terrain, représentants des 22,5 $ 33,9 $

fournisseurs

Campement et restauration pendant la 25,0 $ 24,5 $

construction

Fret et droits de douane 8,1 $ 5,5 $

Eventualités 74,3 $ 64,7 $

---------------------------------------------------------------------------

Total de l'investissement initial 801,8 $ 752,1 $

---------------------------------------------------------------------------

Provision pour augmentation de 57,3 $ 45,1 $

l'investissement initial

Produits des activités ordinaires avant la (24,6) $ (25,0) $

production

Investissement reporté et de maintien(2) 138,8 $ 175,9 $

Investissement reporté (prolongement de la 44,0 $ 0,0 $

route 167)

Chemin minier du projet Renard(2) 0,0 $ 78,0 $

Valeur de récupération(2) (22,9) $ (13,3) $

---------------------------------------------------------------------------

Total des investissements sur la durée de vie 994,4 $ 1 012,9 $

de la mine, après éventualités, augmentation,

investissement reporté et investissement de

maintien

---------------------------------------------------------------------------

Tous les chiffres sont en M$ CA.

1. Les montants totaux pourraient ne pas correspondre à la somme des données

puisque celles-ci ont été arrondies.

2. Après indexation.

/T/

Les coûts opérationnels sur la durée de vie de la mine sont estimés à 57,63 $ CA/tonne (76,63 $ CA/carat; tableau 3). La majeure partie des coûts de la mine à ciel ouvert à Renard 2 et Renard 3 seront occasionnés avant juin 2016 et sont compris dans les estimations de coûts en capital.

/T/

Tableau 3 : Estimation des coûts opérationnels(1,2) Etude de faisabilité de Optimisation de

novembre 2011 janvier 2013

------------------------------------------------

Coût Coût

unitaire unitaire

M$ CA $/tonne M$ CA $/tonne

---------------------------------------------------------------------------

Mine à ciel ouvert 6 $ 0,27 $ 10 $ 0,43 $

Mine souterraine(3) 556 $ 24,45 $ 555 $ 23,64 $

Traitement 344 $ 15,13 $ 359 $ 15,29 $

Frais généraux et 338 $ 14,86 $ 429 $ 18,27 $

administratifs

---------------------------------------------------------------------------

Total des coûts 1 244 $ 54,71 $ 1 352 $ 57,63 $

opérationnels sur la durée (70,27 $/ct) (76,63 $/ct)

de vie de la mine

---------------------------------------------------------------------------

1. Les montants totaux pourraient ne pas correspondre à la somme des

données puisque celles-ci ont été arrondies. Les coûts de l'étude de

faisabilité de novembre 2011 sont exprimés selon les données du

troisième trimestre de 2011. Les coûts de l'optimisation de janvier 2013

sont exprimés selon les données du troisième trimestre de 2012.

2. Elle exclut les coûts capitalisés avant la production.

3. Coût unitaire par tonnes usinée. Coût unitaire par tonne extraite était

de 26,13 $ CA dans l'étude de faisabilité de novembre 2011 alors qu'il

est de 25,53 $ CA dans l'étude d'optimisation de 2013.

/T/

Personnes qualifiées

M. Jean-François St-Onge,, ing., de SNC-Lavalin inc., est la personne qualifiée indépendante responsable de la conception des infrastructures, de l'estimation des coûts opérationnels et des coûts en capital ainsi que de la gestion des risques.

M. Lynton Gormely, ing., d'AMEC Americas Ltd., est la personne qualifiée indépendante responsable de la conception de l'usine de traitement.

M. William Bagnell, ing., d'AMEC Americas Ltd., est la personne qualifiée indépendante responsable de la conception et des réserves minérales de la mine souterraine.

M. Louis-Pierre Gignac, ing., de G Services Miniers inc., est la personne qualifiée indépendante responsable de la conception et des réserves minérales de la mine à ciel ouvert ainsi que des analyses financières.

M. Martin Magnan, ing., de Roche ltée est la personne qualifiée indépendante responsable des questions liées aux autorisations et des questions environnementales et sociales.

M. Paul Bedell, ing., de Golder Associates Ltd., est la personne qualifiée indépendante responsable de la géotechnique, de la gestion des eaux et de la conception de l'installation de confinement de la kimberlite traitée.

Mme Valérie Bertrand, géol., de Golder Associates Ltd., est la personne qualifiée indépendante responsable de la classification géochimique.

Docteur Richard Brummer, ing., d'Itasca Consulting Canada Inc., est la personne qualifiée indépendante responsable des questions géomécaniques et hydrogéologiques.

M. Charles Gagnon, ing. De Roscoe Postle Associates inc. est la personne qualifiée indépendante responsable pour la conception de la ventilation souterraine.

M. David Farrow, géol. (C.-B.), de GeoStrat Consulting Inc., est la personne qualifiée indépendante responsable de l'établissement de l'estimation des ressources minérales pour le projet diamantifère Renard.

Toutes ces personnes qualifiées ont examiné le contenu du présent communiqué de presse dont ils ont la responsabilité et ont approuvé la diffusion.

Stornoway déposera un rapport technique conforme au Règlement 43-101 au sujet de l'étude d'optimisation, représentant l'étude de faisabilité amendée, d'ici 45 jours.

A propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre-nord du Québec. En novembre 2011, Stornoway a publié les résultats de Renard dans l'étude de faisabilité de novembre 2011 suivi de l'optimisation de l'étude de faisabilité en janvier 2013 lesquels soulignent que le projet a le potentiel de devenir un producteur important de diamants bruts de haute valeur sur une longue durée de vie de la mine. Les réserves minérales probables déterminées conformément au Règlement 43-101 s'établissent actuellement à 17,9 millions de carats, auxquels s'ajoutent 17,5 millions de carats classés comme ressources minérales présumées et 23,5 millions à 48,5 millions de carats classés comme un potentiel d'exploration supplémentaire hors ressources. Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les coûts en capital préalables à la production s'établissent à un montant estimatif de 752 M$ CA, tandis que les coûts opérationnels sur la durée de vie de la mine s'établissent à 57,63 $ CA/tonne, procurant une marge opérationnelle de 67 % sur une durée de vie initiale de la mine de 11 ans. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique daté du 29 décembre 2011 relativement à l'étude de faisabilité de novembre 2011, portant sur le projet diamantifère Renard pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet.

A propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Son projet phare, le projet diamantifère Renard, qu'elle détient en propriété exclusive, est en voie de devenir la première mine de diamants du Québec. Stornoway maintient également un programme d'exploration diamantifère active comprenant des projets avancés et des projets nouveaux dans les régions les plus prometteuses du Canada. Stornoway est une société axée sur la croissance qui détient un actif de classe mondiale dans l'un des meilleurs territoires miniers au monde et l'un des plus remarquables milieux d'affaires du secteur minier au monde.

Au nom du conseil d'administration

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

Le présent communiqué de presse contient des "énoncés prospectifs" au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme "forward-looking statements" dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des Etats-Unis. Ces énoncés, appelés dans les présentes "énoncés prospectifs", sont préparés à la date du présent communiqué de presse et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard i) de la quantité de ressources minérales et de gisements minéraux potentiels des cibles d'exploration; ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des hypothèses relatives aux coûts en capital, aux coûts opérationnels et à d'autres coûts indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; v) des hypothèses relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie opérationnels et à d'autres éléments des produits des activités ordinaires indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; vi) des hypothèses relatives à la teneur récupérée, à la récupération moyenne du minerai et à d'autres paramètres d'exploitation minière indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; vii) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; viii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires et la prise de décision de production; ix) des délais d'exécution prévus pour la fourniture d'un chemin hivernal par le ministère des Transports du Québec, pour la construction d'un chemin minier par Stornoway et pour l'achèvement en général du prolongement de la route 167 et des obligations financières ou des coûts supportés par Stornoway pour le prolongement de cette route; x) des plans d'exploration futurs; xi) des cours futurs des diamants bruts; et xii) des sources de financement et des besoins de financement prévus. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que "s'attendre à", "prévoir", "planifier", "projeter", "estimer", "supposer", "avoir l'intention", "stratégie", "buts", "objectifs" ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats "peuvent", "pourraient" ou "devraient" être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses posées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité d'atteindre les objectifs. Parmi certains facteurs importants qui pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels à différer considérablement de ceux prévus dans les énoncés prospectifs, on compte i) la date estimative d'approbation de l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social; ii) les investissements requis et les besoins estimatifs en matière de main-d'oeuvre; iii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iv) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; v) l'hypothèse selon laquelle une décision de production sera prise et cette décision sera positive; vi) le calendrier prévu de mise en production de la mine; vii) le calendrier prévu de la fourniture d'un chemin hivernal par le ministère des Transports du Québec, de la construction d'un chemin minier par Stornoway et de l'achèvement en général du prolongement de la route 167 et son impact sur le calendrier de développement de Renard; viii) le calendrier prévu des consultations avec la collectivité et l'incidence de ces consultations sur le processus d'approbation réglementaire; ix) les cours des diamants bruts et leur possible impact sur la valeur du projet Renard; et x) les plans d'exploration et les objectifs futurs.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter, i) les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude accrue entourant les cibles d'exploration susceptibles de renfermer des gisements minéraux potentiels; iv) les faits nouveaux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; v) les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants; vi) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain;

vii) les augmentations relatives aux coûts en capital et aux coûts opérationnels proposés; viii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; ix) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; x) les résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats d'exploration de Stornoway; xii) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit; xiii) les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les communautés autochtones; xiv) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xv) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xvi) le risque technique, le risque environnemental, le risque lié aux permis et le risque d'exécution se rapportant à la construction par Stornoway d'un chemin minier faisant partie du prolongement de la route 167; xvii) les conditions météorologiques ou d'autres événements imprévisibles qui peuvent influer sur la construction ou la disponibilité planifiée d'un chemin routier d'ici mars 2013; et xviii) les risques additionnels décrits dans la notice annuelle et les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède de facteurs qui peuvent influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive.

Lorsqu'ils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant Stornoway, les investisseurs et les autres parties doivent soigneusement considérer les facteurs ainsi que les autres incertitudes et événements potentiels évoqués plus haut. Stornoway ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, qu'ils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi.

Contact:

Stornoway Diamond Corporation

M. Ghislain Poirier

Vice-président Affaires publiques

418-780-3938

gpoirier@stornowaydiamonds.com

Stornoway Diamond Corporation

Matt Manson

President and CEO

416-304-1026

Stornoway Diamond Corporation

Nick Thomas

Manager Investor Relations

604-983-7754 or Toll Free: 1-877-331-2232

info@stornowaydiamonds.com

www.stornowaydiamonds.com

Stock Market XML and JSON Data API provided by FinancialContent Services, Inc.
Nasdaq quotes delayed at least 15 minutes, all others at least 20 minutes.
Markets are closed on certain holidays. Stock Market Holiday List
By accessing this page, you agree to the following
Privacy Policy and Terms and Conditions.
Press Release Service provided by PRConnect.
Stock quotes supplied by Six Financial
Postage Rates Bots go here